Le contenu d'un site internet

Le contenu est la raison même pour lequel un internaute visite un site Internet. Il est l’équivalent du discours du vendeur d’un magasin traditionnel.  Le contenu d’un site Internet doit apporter une information à votre visiteur, idéalement répondre à son exacte besoin. Pour un site marchand, le contenu doit informer, renseigner, rassurer et convaincre. Le contenu n’est pas que textuel. Il prends différentes formes pour assurer ses divers objectifs.

Le contenu textuel

Les recherches s’accordent à dire que “le storytelling” est aujourd’hui un moyen efficace pour présenter un contenu textuel. D’un point de vue sociologique, il répond bien à la quête du bonheur des consommateurs (Cavallo, 2017). Du point de vue scientifique, le storytelling augmente la stimulation émotionnelle et entraîne dans le cerveau humain la sécrétion d’ocytocine, l’hormone du bien-être (Zak, 2013). 

La technique du storytelling permettant de susciter des sensations positives est parfaitement adaptée aux consommateurs postmodernes à la recherche de plaisirs et de sens à leur consommation (Lipovetsky, 2006, cité par Levy, 2006). Adapté aussi bien pour la communication institutionnelle que pour la présentation des produits d’un site e-commerce, le storytelling renforce l’image de l’entreprise.

Un contenu textuel, pour être efficace, doit être conçu et pensé pour le consommateur, non pas pour le satisfaire, mais pour le rendre heureux (Cavallo, 2017). 

Le contenu doit être authentique, bâtit sur des valeurs fortes et susciter chez vos consommateurs des émotions positives. 

Pour être bien référencé, votre contenu sera bien sûr optimisé SEO.

Le contenu multimédia

Le contenu multimédia est devenu essentiel. 

Proposé des images et des multiples vues des produits aboutissent à concrétiser 58% des ventes. C’est un peu moins pour les vidéos : 31% (Morris 2018). L’usage de la vidéo est en revanche en fort développement. Pour 90% des internautes, elle est utile dans le processus de décision d’achat puisqu’elle améliore la compréhension pour 74 % d’entre eux. Enfin 58% des consommateurs estiment que les entreprises qui mettent des vidéos sur leur site sont plus fiables (Ecoreuil, 2018). Tout comme le contenu textuel, le contenu multimédia doit être conçu pour vos visiteurs. Dans le cadre d’un produit, on ne cherchera pas à le présenter, mais à démontrer le bénéfice qu’un consommateur peut en tirer en le possédant. 

Le contenu expérientiel

Plus l’objet de l’interface utilisateur imite un objet du monde réel, plus il est probable que l’objet sera intuitif à utiliser et offrira une expérience utilisateur de qualité. C’est ce qu’on appelle le skeuomorphisme (Interaction Design Foundation, 2017). Un site web, peut proposer, au-delà de la présentation de ses produits sur ses pages produits, un catalogue consultable en ligne, imitant les catalogues papiers. Le concept peut être poussé davantage avec l’utilisation de la réalité augmentée en proposant de visualiser un produit en ligne en situation réelle. « On transforme ainsi un acte d’achat d’un produit ordinaire en une expérience extraordinaire » (Lasalle et Briton, 2003). Les expériences sont des sources de plaisirs et d’émotions positives (Allison, 2012).

Au-delà d’outils permettant d’améliorer l’expérience des consommateurs, la cocréation est devenue une nouvelle philosophie dans le marketing expérientiel. L’expérience collaborative répond à un besoin de reconnaissance qu’ont les consommateurs (Devinant, 2018). Le bénéfice est double : le consommateur se sent utile, écouté, il n’en sera que plus fidèle à l’entreprise qui l’aura impliqué dans ses projets. Celle-ci se dote d’un avantage concurrentiel important en ayant une meilleure connaissance des attentes des consommateurs. « Le consommateur devient est une source de compétence et d’innovation plutôt qu’une source de productivité ou de qualité de service » (VerleyeZeithaml, 2011). 

Le contenu de confiance

Le consommateur, surtout lors de ses premières visites, a besoin d’être mis en confiance. Outre le fait qu’une ergonomie bien optimisée soit un élément qui le rassurera puisque cela renvoie l’image d’un certain professionnalisme et d’une rigueur, d’autres éléments peuvent rassurer un consommateur.  

Six consommateurs sur dix ont déjà abandonné leur panier d’achat car il manquait une marque de fiabilité !

 Pour la livraison, on peut utiliser des logos d’entreprises reconnues si des partenariats avec celles-ci ont été mis en place. Concernant la sécurité, surtout lorsqu’intervient le paiement, on peut inclure les logos des principales sociétés qui vont intervenir pour réaliser la transaction, une image ou phrase “satisfait ou remboursé” a tendance à rassurer également. Par ailleurs, certaines pages concernant les garanties que propose un site marchand sont obligatoires par la loi. Souvent négligées, il est au contraire impératif de soigner leur rédaction et de les mettre en avant sur un site, toujours dans un but de rassurer le consommateur.

Bibliographie :

Devinant, Julie. “Bienvenue dans l’ère de lco-création.” Stratégies, 22 janvier , 2018.

VerleyeKatrien, and Valarie Zeithaml (2011). “The Co-Creation Experience from the Customer Perspective : An Experiment in Designing Compelling Environments, 2011.

Zak, Paul (2013). “How Stories Change the Brain | Greater Good.” greatergood.berkeley.edu, décembre 2013. https://greatergood.berkeley.edu/article/item/how_stories_change_brain. 

 

Exit mobile version